Besoin d'un renseignement ?
04 97 19 49 83

LES JOURS EXTASE HASE DU 5 AU 22 OCTOBRE 2016

Publié le 05/10/2016 à 15:43

jours-extase.jpg

Du 5 au 22 octobre 2016 profitez des soldes pour vous offrir un poêle HASE

PROMO AUTOMNE 2016 CONTURA -200€HT JUSQU'AU 24 SEPTEMBRE 2016

Publié le 15/09/2016 à 20:00

contura-660-k-1-.jpg

200€HT de réduction sur l'ensemble de la gamme sauf insert (CI4, CI5, CI6) et poêles (810,870)

MCZ - DÉCOUVREZ LES NOUVEAUTES HIVER 2016

Publié le 15/09/2016 à 15:44

Curve1.jpg

1°) DÉCOUVREZ LES SOLUTIONS POUR CHAUFFER UNE SEULE PIÈCE

2°) DÉCOUVREZ  LES PÔELES QUI RÉCHAUFFENT PLUSIEURS PIÈCES

3°) DÉCOUVREZ TOUTES LES SOLUTIONS POUR CHAUFFER LES RADIATEURS


4°) RÉUTILISER UNE VIEILLE CHEMINÉE AVEC UN POÊLE OU UN INSERT AUX GRANULÉS

5°) DECOUVRONS LES POELES A PELLET ETUDIES POUR MEUBLER TOUTES LES PIECES DE LA MAISON.

6°) DÉCOUVREZ LA MAGIE D'UNE VRAIE CHEMINÉE QUI S'ALLUME TOUTE SEULE

IMPORTANT NOUVEAU "7 étoiles pour les poêles"

Publié le 29/08/2015 à 16:53

Afin d’adapter la Flamme Verte aux évolutions technologiques et aux exigences du Grenelle de l’environnement, l’Ademe et les fabricants d’appareils indépendants de chauffage au bois, ont mis en place depuis début 2010 un nouveau dispositif.

Les équipements les plus performants sur le plan énergétique et environnemental sont aujourd'hui identifiables grâce à une nouvelle étiquette.Leur nombre est établi sur la base de trois critères :

- le rendement énergétique

- les émissions de monoxyde de carbone (CO)

- les émissions de particules fines

Plus la performance globale de l’appareil est importante, plus le nombre d’étoiles affiché sur l’étiquette est élevé, avec un maximum de 7 étoiles.

De nouvelles classes de performances, dénommées 6 et 7 étoiles, sont entrées en application au 1er janvier 2015.

Comment appliquer la TVA 5.5% aux travaux de rénovation d'un logement ?

Publié le 11/10/2014 à 18:20

Travaux concernés

Les taux de la TVA applicables dépendent de la nature des travaux :

  • taux intermédiaire de 10 % (contre 7 % jusqu'au 31 décembre 2013) :
  • travaux d'amélioration, de transformation, d'aménagement ou d'entretien, taux réduit de 5,5 % : travaux de rénovation ou amélioration énergétique : pose, installation et entretien de matériaux et équipements d'économie d'énergie, respectant des caractéristiques techniques et des critères de performances minimales : chaudière à condensation, pompe à chaleur, isolation thermique, appareil de régulation de chauffage ou de production d'énergie renouvelable, etc.
  • travaux induits, indissociablement liés aux travaux d'efficacité énergétique, qui figurent sur la même facture que les travaux principaux : déplacement de radiateurs ou dépose de sols par exemple. En sont exclus les autres travaux de rénovation ou d'ordre esthétique (habillage d'un insert, pose de papier peint...).

Dans tous les cas, les locaux doivent être :

  • achevés depuis plus de 2 ans au début des travaux, 
  • affectés à l'habitation, que ce soit une résidence principale ou secondaire (sont également concernés des locaux auparavant affectés à un autre usage et transformés à l'usage d'habitation à l'issue des travaux).

Le client peut en être propriétaire bailleur ou occupant (y compris le syndicat de copropriétaires), locataire ou simple occupant.

Une agence immobilière qui fait procéder à des travaux sur une habitation qu'elle met en location peut également en bénéficier, en qualité de représentant dûment mandaté du propriétaire.

Nouveau modèle énergétique français : Ségolène ROYAL et Sylvia PINEL ont signé le décret d’éco-conditionnalité

Publié le 11/10/2014 à 16:36

Très attendu par les entreprises du bâtiment et vont débloquer les prêts bancaires à taux zéro pour la rénovation des logements.

Ségolène ROYAL et Sylvia PINEL ont signé un décret qui permet l’entrée en vigueur du dispositif d’éco-conditionnalité pour les aides publiques de l’Etat destinés aux travaux d’amélioration de la performance énergétique des bâtiments anciens.
Les objectifs de cette mesure :

sécuriser les particuliers qui souhaitent s’engager dans des travaux d’économies d’énergie sur la qualité et la compétence des professionnels ;
soutenir la formation des artisans et professionnels aux travaux d’amélioration de la performance énergétique des bâtiments anciens.

Pour bénéficier des aides, et être assurés de la qualité des travaux effectués, les particuliers devront faire appel aux professionnels qualifiés « Reconnu garant de l’environnement » (RGE).
Pour l’éco-PTZ, cette obligation s’appliquera à partir du 1er septembre 2014.
L’objectif du gouvernement est de faciliter la distribution de ces éco-prêts à taux zéro (« éco-PTZ ») en simplifiant les procédures bancaires, et de passer de 30 000 à 100 000 prêts distribués par an.
Pour le crédit d’impôt développement durable (CIDD), à compter du 1er janvier 2015.
En Outre mer, l’éco-conditionnalité entrera en vigueur au 1er octobre 2015 pour les deux aides.
Les ménages engageant un projet de rénovation sont donc invités à choisir des professionnels RGE dès cet été.
Comme Ségolène ROYAL l’a annoncé le 18 juin lors de la présentation du projet de loi de programmation pour un nouveau modèle énergétique français, les aides publiques vont être renforcées :

pour les travaux engagés à compter de septembre 2014 et jusqu’au 31 décembre 2015, l’allègement fiscal sera simplifié et renforcé à hauteur de 30 % du montant de ces travaux, dès la première opération réalisée (dans la limite de 8 000 € pour une personne seule et de 16 000 € pour un couple) ;
un « chèque énergie » va venir compléter le programme « Habiter mieux » de l’Anah pour aider les ménages aux revenus modestes à faire face à leurs factures d’énergie ;
le tiers-financement sera facilité : les sociétés régionales seront mobilisées pour permettre d’avancer le coût des travaux aux particuliers.

Sylvia PINEL a par ailleurs annoncé que :

les artisans RGE, désormais en mesure d’attester de l’éligibilité de ces travaux qu’ils réalisent, pourront, s’ils le souhaitent, recourir à un tiers-vérificateur ;
le microcrédit accompagné de rénovation énergétique pour les ménages modestes sera expérimenté d’ici la fin de l’année dans plusieurs départements, en partenariat avec le réseau des Sociétés anonymes coopératives d’intérêt collectif pour l’accession à la propriété (SACICAP) ;
le cadre juridique des sociétés de tiers-financement, prévu par la loi ALUR, sera prochainement précisé par décret.